Mazaam, un outil précieux pour le développement des enfants

Pour favoriser le développement des tout-petits, l’application Mazaam se base sur le jeu, la musique et une méthodologie rigoureuse. Un parfait mélange pour stimuler les petits cerveaux qui ne demandent qu’à apprendre, apprendre et apprendre encore ! Jonathan Bolduc, professeur à la Faculté de musique de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en musique et apprentissages, a participé à la création de l’application. Il lève le voile sur l’approche unique et novatrice de ce nouveau jeu.

Selon vous, qu’est-ce qui distingue cette application des autres jeux musicaux ou éducatifs ?

Tout d’abord, Mazaam utilise des enregistrements réalisés par des musiciens et non de la musique synthétique créée par ordinateur. Nous avons sélectionné une collection de pièces variées pour faire vivre la musique aux enfants. Nous voulions les sensibiliser à tous les styles, du baroque au contemporain, de même qu’à tous les instruments – les cordes comme les instruments à vent. Bref, Mazaam reproduit, pour eux, l’expérience d’un concert !

Sur le plan éducatif, nous avons adapté les tâches à des enfants de 4, 5 ou 6 ans. Rien n’a été laissé au hasard. L’application accompagne le développement musical des tout-petits par des tâches courtes, des animations répétées, des visuels ludiques et des activités qui demandent la participation des parents. Les enfants plus âgés peuvent aussi s’amuser avec Mazaam. Comme les tâches seront plus faciles à réaliser pour eux, leur progression sera plus rapide.

Vous parlez de pédagogie par le jeu. En quoi cela consiste-t-il ?

La période entre 4 et 6 ans est le meilleur moment pour mettre les enfants en contact de façon amusante avec la musique. À ce stade de leur développement, il est trop tôt pour leur enseigner des notions musicales de façon formelle, comme les notes ou la gamme. Mazaam favorise donc plutôt la découverte de la musique et l’éveil aux sons. Par exemple, les tout-petits écoutent un extrait rapide ou lent, et doivent ensuite poser une action. L’objectif, ce n’est pas qu’ils apprennent qu’une noire vaut quatre doubles-croches, mais bien de savoir que parfois, en musique, il y a des portions plus rapides et d’autres plus lentes.

Comment les parents peuvent-ils s’impliquer ?

Mazaam propose des activités interactives qui demandent la participation des parents ou d’un professeur, d’une éducatrice, d’un grand frère ou d’une grande sœur. Le rapport à l’autre est très important dans le développement cognitif et social de l’enfant. Sans interactions, l’enfant ne peut pas apprendre. C’est pourquoi nous tenions à ce qu’il y ait un aspect collaboratif. Le parent n’a pas besoin d’être musicien ! Son rôle est simplement de soutenir son enfant et de jouer avec lui.

En quoi l’application est-elle universelle ?

Le jeu est non verbal, et donc accessible à tous les enfants, peu importe leur langue maternelle ou leur niveau de compréhension des mots. Dans Mazaam, tout est intuitif : les personnages présentent l’action à effectuer par des gestes que l’enfant peut reproduire. Notre objectif est de faire voyager Mazaam partout dans le monde !

Écrivez-nous